Les diététiciennes prennent soin de vous et de votre assiette!
…ou comment aider votre corps à mieux supporter les traitements

Qui sommes-nous ?

Des experts en nutrition, disponibles pour vous accompagner tout au long de votre parcours, si vous en ressentez le besoin, ou si votre médecin estime qu’il est nécessaire d’adapter votre mode d’alimentation. On nous appelle les diététiciens.

Comment pouvons-nous vous aider ?

La maladie cancéreuse et les traitements peuvent avoir une incidence sur votre appétit et/ou sur votre manière de vous alimenter.

Prise ou perte de poids, transit et digestion perturbés, nous pouvons vous donner des conseils personnalisés, qui vous permettront de limiter les effets secondaires des traitements. Il est primordial de maintenir un bon état nutritionnel durant la phase de traitement, mais aussi après. Selon votre traitement, des consignes spécifiques vous seront données.

Attention aux informations trouvées sur internet, nous sommes aussi là pour faire avec vous le point sur ce que vous avez pu lire ou entendre.

Pour aller plus loin dans le sujet, voici une sélection de sites sûrs :

Où nous trouver ?

Vous pouvez vous adresser à votre oncologue ou encore à l’équipe soignante pour nous rencontrer. Mais vous pouvez aussi nous contacter directement.

Au GHRMSA

Service Radiotherapie

Meggy Burckhardt

03 89 64 76 17

Service Oncologie

Corinne SCHOEN

Service Hematologie

therese wittmann

Service Pneumologie

Dorine Faivre

Service Gynécologie et Urologie

Alice JUNCKER

Autres prises en charge possibles

Réseau RODA

Lorsque vous êtes soigné(e) en cancérologie et adhérent de RODA, vous pouvez participer à des ateliers culinaires animés par une diététicienne diplômée. Des astuces culinaires vous y seront présentées pour lutter contre les effets indésirables des traitements.

Plaquette ATELIERS CULINAIRES

Réseau RODA
37 Rue du Dr Léon Mangeney – 68100 Mulhouse
Tel : 03 89 64 63 49 - Fax : 09 70 63 15 01
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - http://www.reseau-roda.fr

La Ligue Contre le Cancer

Les patients peuvent bénéficier de conseils lors d’entretiens individuels et/ou d’ateliers culinaires collectifs, proposés par une diététicienne de la Ligue.

Centre de prévention, de soins de support et de bien-être - Espace Ligue
53 rue de la Sinne - 68100 MULHOUSE
03 89 53 70 20

Calendrier des activités

Maison de la Ligue et des patients
11 rue C. Schlumberger - 68000 COLMAR
03 89 41 18 94

Calendrier des activités

Le Point Ligue - Maison de Santé de la Porte du Sundgau
72 rue de Delle - 68220 FOLGENSBOURG
03 68 89 00 84

Calendrier des activités

Les questions les plus fréquentes ?

Je suis trop fatigué(e) pour cuisiner... je n'en ai pas envie. Une idée pour me simplifier la vie ?

Il n’est pas étonnant autour des jours de traitements notamment, de ne plus avoir l'envie, la motivation ou l'énergie pour cuisiner. Quelques pistes pour vous aider :

  • Anticipez ! Quand vous êtes en forme, cuisinez en plus grande quantité pour pouvoir congeler des plats individuels qu’il suffira de réchauffer en cas de besoin. Vous pouvez aussi acheter quelques plats cuisinés en dépannage, si vous n’avez pas de congélateur. Prévoyez vos courses en conséquence, en faisant une liste pour ne rien oublier. Cela vous permettra d’être plus détendu(e).
  • Sollicitez vos proches ! Apprenez à déléguer, laissez vos proches prendre des initiatives, ou demandez-leur carrément de vous rendre service. Parfois, il suffit de communiquer pour réaliser que vous êtes bien entouré(e).

Les aliments ont un drôle de goût, ou je n’ai carrément plus de goût. Du coup, je ne trouve plus de plaisir à manger. Que faire ?

En principe, il s’agit d’une étape transitoire. Quelques idées pour vous aider à compenser :

  • Utilisez des épices pour relever vos plats. S’il vous reste un peu de goût, il en sera stimulé.
  • Ecoutez vos envies. Si déjà tout vous semble avoir un goût de carton ou de métal, choisissez la texture qui vous paraîtra la moins désagréable.
  • Nourrissez-vous des odeurs. Le goût ne fonctionne plus ? Il vous reste l’odorat ! Sentir un plat bien assaisonné peut vous donner une idée précise de ce que vous allez manger.
  • Evitez vos plats préférés. Si vous ne voulez pas plus tard les associer à cette période, mieux vaut attendre d’avoir retrouvé le goût pour en remanger. Vous les apprécierez d’autant plus !

J’ai des nausées, et les odeurs les accentuent encore. Que faire ?

  • Déléguez la préparation de vos repas si cela est possible.
  • Les aliments froids sont en règle générale moins odorants que ceux ayant été chauffés. Vous pouvez donc pendant un temps les favoriser.
  • Préférez les aliments faciles à digérer comme les desserts lactés, les fruits cuits…
  • Privilégiez les aliments peu odorants si toutefois vous préférez manger chaud, tels que blanc de volaille, féculents…
  • Fractionnez vos repas en mangeant de plus petites quantités, mais plus souvent dans la journée

Mon transit est au ralenti, je me sens lourd(e) et ballonné(e). Comment y remédier ?

  • Evitez les repas lourds : Préférez les cuissons au four, à la vapeur, au wok… à celles riches en graisses comme les panures, fritures, pâtisseries
  • Veillez à vous hydrater suffisamment : Buvez principalement de l’eau et de préférence en dehors des repas
  • Veillez à un apport suffisant en fibres, s’il n’existe pas de contre-indication médicale

J’ai entendu parler de régime spécifique : jeûne thérapeutique, régime cétogène... Qu’est-ce que c’est ?

  • Le régime spécifique : alimentation bannissant certains aliments tels que le sucre, le lait, le gluten…
  • Le jeûne thérapeutique est défini comme l’arrêt complet de prise alimentaire pendant une durée déterminée, en conservant uniquement une hydratation.

MAIS ATTENTION ! Ces pratiques, bien qu’en vogue, sont très controversées. Il est indispensable de garder à l’esprit que chaque situation est unique. Ainsi, seul votre médecin sera en mesure de juger si elles sont appropriées à votre cas.

Aucun aliment n’est interdit, mangez simplement de manière équilibrée : selon votre traitement, des consignes spécifiques vous seront données et le médecin pourra également vous adresser à une diététicienne.

A consulter pour plus d'information : Dossier NACRE - Régimes restrictifs


Merci à tous ceux qui, de près ou de loin, ont participé à la construction de ce site.

compteur visiteur html